Actualités‎ > ‎

Conférence sur la saturation des salariés face au changement

publié le 14 mai 2013 à 09:57 par b00455334@essec.edu
Une conférence de la Chaire ESSEC du Changement aura lieu le 17 juin à 18h et elle sera ouverte au public. Voici les détails :

La Saturation de Changement Organisationnel: Une analyse psychologique.
Par: Kevin J. Johnson (Professeur adjoint à HEC Montréal) et la Chaire ESSEC du Changement
Lieu: Campus ESSEC Executive Education (La Défense - CNIT - Amphi 102)
Date: le 17 juin 2013 de 18h à 19h30.


Description:
Le changement et l’adaptation sont devenus d’importants défis quotidiens face à l’évolution constante des multiples environnements organisationnels. En fait, le changement organisationnel est devenu une telle nécessité que l’accent n’est plus sur sa gestion, mais de plus en plus sur le développement de « capacités organisationnelles à changer » (Johnson, 2013, 2012; Autissier et al., 2010; Demers, 1999). Nous proposons donc une étude des conséquences et des enjeux managériaux de ce domaine sous tensions en considérant le changement organisationnel comme étant systémique et psychologique tout en ne n’atteignant pas seulement le développement de capacité comme finalité épisodique.

La pertinence de l’étude de la Saturation de Changement Organisationnel est supportée par des données empiriques obtenues à l’aide d’un sondage (IPSOS Observer) auprès des travailleurs français. Sur un total de 1000 employés représentatifs du territoire, 96% rapportent avoir vécu une moyenne de 6,4 changements au courant des deux dernières années. Les répondants rapportent que la fréquence des changements a augmenté au cours des deux dernières années (65%) à un point tel où elle est trop élevée (60%). Aussi, les projets sont maintenant plus longs à mettre en œuvre (49%), même plus long que les attentes (74%), tout en étant plus complexes (63%). Cependant, seulement 18% croient que les directions générales se préoccupent des changements multiples et simultanés et 57% affirment que ceux-ci sont gérés de façon désordonnée. Reposant sur les connaissances en psychologie, en psychiatrie et en neurophysiologie, à l’aide d’une enquête empirique, l’étude tente : 1) d’élaborer une guide managérial stratégique sous une modélisation à triple-perspective; 2) l’identification d’avenues de recherche à travers le défi de cette grandissante et moderne nécessité de s’adapter à la complexité, ainsi qu’à la perception de surcharge qui lui est associée.
Comments